Pourquoi utiliser des drones pour reforester ?

Le 12 janvier 2023

La solution de notre entreprise MORFO est un processus de reforestation en plusieurs étapes. Dans nos projets, les drones sont un outil de passage à l’échelle sur deux plans : l’analyse et la plantation.

Nous utilisons un premier type de drone pour analyser les parcelles à reforester.

Avant de planter, nos équipes analysent les sols et les caractéristiques de la zone à reforester. Ces analyses sont réalisées :

  • par des relevés terrains et analyses laboratoire pour connaître les sols
  • par de l’imagerie satellite
  • pas de l’imagerie drone : ces images ont une résolution beaucoup plus précises et exploitable à ce stade

À savoir que ces analyses sont ensuite combinées avec notre catalogue d’espèces réalisé dans notre laboratoire. Un schéma de plantation est alors produit. Le drone d’analyse peut également être utilisé, par exemple :

  • lors de la plantation, pour géolocaliser les espèces présentes
  • après la plantation, pour assurer un suivi de la croissance des plantes.

Ce modèle de drone nous permet d’ailleurs de différencier les différentes strates forestières existantes, et ainsi suivre très finement la croissance de l’ensemble de la végétation, puisque nous ne plantons pas que des arbres, mais des écosystèmes végétaux complets.

Nous avons développé deux modèles de drones pour lâcher des capsules de plantation

Nous utilisons aussi les drones lors de la phase de plantation. Nous utilisons des drones agricoles capables de soulever des charges assez conséquentes et de disperser des capsules uniques que nous avons développées avec des laboratoires publics et des scientifiques. Ces drones sont de grande taille, d’environ 1,50 mètre de diamètre. Avec nos partenaires, nous avons développé des systèmes de largage adaptés à nos capsules.

Un seul drone peut traiter jusqu’à 50 hectares par jour, chacun pouvant planter 180 capsules par minute sur des terrains souvent escarpés et difficiles d’accès. La méthode MORFO permet une plantation 50 fois plus rapide qu’une solution de reforestation classique, et sans recourir à des mois de croissance en pépinière. Ils sont conduits par des pilotes formés dans nos pays et régions d’action (Amérique du Sud, Afrique centrale et équatorienne…).

“Il y a des difficultés d'implémentation et d'accès, des difficultés de choix du bon moment pour la plantation. Et toutes ces difficultés sont résolues grâce à la technologie de MORFO”. Robin Duponnois, Directeur de recherche à l’IRD

Une solution complémentaire et plus sécurisée que la plantation par des humains

Plusieurs questions doivent être posées :

  • Est-ce que la plantation par les drones est “meilleure” que celle par des humains ?
  • Est-elle plus efficace ?
  • Est-ce qu’elle remplace les humains ?

Dans les faits, humains et drones sont complémentaires. L’un ne doit pas remplacer l’autre, ni vivre sans l’autre.

Les drones sont plus efficaces. Ils plantent entre 20 et 100 fois plus vite que l'homme. Un seul drone peut traiter jusqu’à 50 hectares par jour et planter 180 capsules par minute.

Les drones réduisent aussi les coûts, en étant jusqu’à 5 fois moins chers, du fait de leur rapidité de plantation, mais aussi parce que la plantation par drone évite la structuration d’une pépinière et son entretien pendant plusieurs mois.

Les drones sont plus sécurisés. Ils accèdent à des zones là où aucun humain ne peut le faire. Par exemple, dans les zones trop reculées de la forêt amazonienne, dans la région sahélienne, en Sibérie ou en situation post-incendie…

Les drones permettent de planter dans des zones trop dangereuses pour les humains (terrains escarpés, risques de chutes, terrains inaccessibles ou trop éloignés…), ce qui est très régulièrement le cas dans les projets de reforestation que nous menons.

Mais nos drones ne remplacent pas les humains. À chaque étape d’un projet (analyse du terrain, choix des semences, plantation, suivi de l’évolution), l’intervention de l’homme reste cruciale. Certains sont des scientifiques, employés de MORFO ou employés par des laboratoires et universités partenaires (Universidade Federal de Sao Carlos au Brésil ou IRD en France). D’autres sont des techniciens, des experts en agronomie, des conducteurs de drones, des spécialistes des semences… Nous collaborons aussi avec des associations locales et populations environnantes à notre projet qui s’occupent de la préparation pour nous et, selon les projets, s’occupent d’une partie de la  plantation de manière traditionnelle. Ainsi, plus de 300 personnes, dans trois pays (Brésil, Gabon, France métropolitaine et Guyane française), travaillent directement ou indirectement avec MORFO.

“Avec MORFO, nous réalisons la sélection et le suivi d'espèces ayant une aptitude au semis direct, réduisant les coûts de restauration à plus grande échelle avec l'appui de drones" - Fatima C.M. Piña-Rodrigues, professeur à l'UFSCar.

Co-founder
Hugo ASSELIN
- Paris, France

Share this post

ENVIE De COLLABORER OU DE NOUS REJOINDRE ?

learn more
logo-morfo
Notre newsletter "LET'S GROW with MORFO" est envoyée une fois tous les deux mois. Vous y découvrirez nos plantations, les actualités de l'équipe et des innovations que nous aimons.
VOUS ÊTES INSCRITS À LA NEWSLETTER MORFO !
Oups ! Un problème est survenu lors de la soumission du formulaire.
© 2022 Morfo. Tous droits réservés.